"L'Union européenne devrait favoriser... l'utilisation des patrimoines criminels confisqués au bénéfice de la communauté" cit. Commission européenne contre le crime organisé

vendredi 30 novembre 2012

Vendredi 30 novembre, soirée : l'Europe face au crime organisé?

vendredi 30 novembre 
à 20h00

ETHICANDO 
6 rue de la Grange aux Belles 75010 Paris
métros Jacques Bonsergent/Colonel Fabien/Gare de l'Est....

En présence de 
  • Maria Chiara Prodi, représentante de Libera en France
Entrée gratuite, consommation à partir de 4 euros
Le restaurant sera ouvert avant et après l’événement, jusqu’à 23H.

Soirée en langue française et italienne :)
Avec le soutien d'Altritaliani
Laura Garavini nous a déjà fait le plaisir de participer aux évènements de FLARE

jeudi 29 novembre 2012

Six interpellations pour le vol de 44 moteurs de bateaux dans la Manche

Voir "Xeno" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Ils étaient actifs sur la côte manchoise
Six ressortissants Moldaves ont été interpellés vendredi 23 novembre au Blanc-Mesnil et au Pavillon sous Bois en Seine-Saint-Denis au cours d'une opération d'envergure menée par 90 hommes sous l'égide de la gendarmerie de la Manche.


Les voleurs présumés, 5 hommes et une femme âgés de 22 à 36 ans ont été mis en examen pour crime en bande organisée et associations de malfaiteurs. Leur interpellation faisait suite à une longue enquête menée par les brigades de recherches de Coutances et de Cherbourg, depuis le mois de février.

Elle concerne le vol, en un an, de 44 moteurs de bateaux sur les côtes manchoises. Si 28 des 44 vols leur ont déjà été imputés, l'enquête se poursuit.
En réalité, les faits se seraient produits de novembre 2011 à novembre 2012 entre Saint-Vaast-la-Hougue et Coudeville-sur-Mer. Ces vols s'effectuaient à terre sur des bateaux à sec. Les moteurs étaient ensuite envoyés en région parisienne.
 
Un réseau international

L'un des membres de l'équipe se chargeait alors de les faire acheminer vers la Moldavie. Selon, les enquêteurs, il pourrait s'agir "d'un réseau de distribution à destination de l'Ukraine et des bords de la mer Noire." Six moteurs ont été retrouvés dans la maison du Blanc-Mesnil durant l'opération menée par les gendarmes. Mais aucun de ces 6 moteurs n'a été volé dans la Manche, preuve que ces voleurs appartiendraient à un plus vaste réseau. En savoir plus...

Contre les biens mal acquis : la réutilisation des biens confisqués
ou Contre le crime organisé : pour une confiscation-redistribution

Antimafia redistributive : la leçon de l'Italie au monde

voir "confiscation" & "redistribution" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Face aux mafias ; l'Italie possède - Une magistrature indépendante - Les meilleurs outils de lutte contre la mafia ; institutionnels, parlementaires, législatifs et la société civile. Au cœur de ce dispositif unique monde, se situe la confiscation (cf. Contre le crime organisé : pour une confiscation-redistribution et plus précisément la redistribution de ces biens mal acquis (cf. L’arme qui peut tuer la mafia : la réutilisation des biens confisqués ; loi obtenue par référendum organisé par le "cartel" d'associations nommé Libera : un triomphe de la société civile! Confisquer la maison du boss et la transformer centre d'accueil pour handicapés, en centre formation pour migrants et en banque éthique revient pour l’état de droit à contrôler le territoire, accumuler du capital et créer du consensus social… une partie des armes de la mafia. A voir absolument, 8 minutes de reportage en français : 


mercredi 28 novembre 2012

dimanche 25 novembre 2012

FLARE aux Rencontres de Cannes

          VIII° RENCONTRES DE CANNES
ETHIQUE - POLITIQUE - MEDIAS
Voir Petit dictionnaire énervé de la mafia

Espace Miramar : 2, rue Pasteur (angle La Croisette) - Cannes
Entrée libre et gratuite

-----

Retransmission en direct  des tables rondes sur www.cannes.com  -  www.lepoint.fr  -  www.nicematin.com 

-----
Tables rondes, conférence, projection, spectacle.
-----
Vendredi 23 novembre
14h30 : TR1 - Pourquoi l'homme a créé l'argent et ne peut plus s'en passer.
Modérateur : Gérard Desportes
Intervenants : Françoise Dastur - Michel Koutouzis - Jean-François Mattéi - Salamatou Sow.
17h00 : TR2 - Inégalité vs égalité - une passion française?
Modératrice : Elisabeth Lévy
Intervenants : Monique Canto-Sperber - Jean-Paul Delevoye (vidéo) - Pierre-Henri Tavoillot - Patrick Viveret.
19h00 : Le grain de poivre de Roland CAYROL
Samedi 24 novembre
14h30 : TR3 - Capitalisme, stop ou encore?
Modérateur : Elisabeth Lévy
RDC12-A3_Baudelaire.jpgIntervenants : Jean-Marc Daniel - Fabrice Flipo - Philippe Frémeaux - Catherine Lubochinsky.
17h00 : TR4 - La corruption en France, est-ce grave docteur?
Modérateur : Franz-Olivier Giesbert
Intervenants : Eric de Montgolfier - Romain Gubert - Martine Orange - Catherine Pierce.
19h00 : Le grain de poivre de Roland CAYROL
20h00 : Baudelaire : L'or d'un poète
Spectacle conçu et réalisé par Leili ANVAR et Frédéric FERNEY
Musique originale et arrangements au piano de Stéphan CASO 
avec Leili ANVAR - Stephan CASO - Frédéric FERNEY.

 Dimanche 25 novembre
10h30 : TR5 - Riche-pauvre / Nord-Sud : l'argent facteur d'unité?
Modérateur : Nordine Nabili
Intervenants : Jean-Louis Bancel - Jean-Marc Daniel - Philippe Frémeaux - Salamatou Sow.
14h30 : projection documentaire (20 minutes) "L'argent sale, poison de la finance".
Réalisation Nicolas Glimois - Production Mano a Mano

15h00 : TR6 - L'argent criminel : des cols blancs aux mains sales.
Modérateur : Olivier Biscaye
Intervenants : Eric de Montgolfier - Michel Koutouzis - Catherine Pierce - Fabrice Rizzoli
L'argent criminel : des cols blancs aux mains... par LESRENCONTRESDECANNES

vendredi 23 novembre 2012

Nouveau réglement de comptes à Marseille

Voir "violence" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Un homme a été tué par balles vendredi soir vers 21H00 dans le 13e arrondissement de Marseille, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Cet homme de 28 ans a reçu deux balles, dont une dans la tête, vers 21H15 devant un bar du quartier, a précisé cette source.
A l'arrivée des pompiers, la victime était en état d'arrêt cardio-respiratoire et les secours ont tenté en vain de le ranimer.

24 morts dans la région

Le dernier règlement de comptes en date dans la cité phocéenne avait coûté la vie le 1er novembre à deux jeunes hommes, abattus dans une rue des quartiers Nord de Marseille par des tueurs en voiture.L'homme tué vendredi soir porte à 24 le nombre de morts dans la région dans des règlements de comptes depuis janvier, dont 17 dans la ville. La  Suite 

Une vidéo sur le trafic de drogue à Marseille :

Fusillade à Orly-ville : un suspect en garde à vue

Voir "solutions" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Réglement de compte
L'enquête s'oriente vers la piste d'un règlement de comptes. La fusillade a fait un mort et quatre blessés graves.
Le suspect interpellé après la fusillade devant un bar d'Orly-ville (Val-de-Marne) a été placé en garde à vue, a-t-on appris vendredi 23 novembre de source policière.
Cet homme a été arrêté à proximité d'une voiture qui a pu servir à l'attaque et qui a été retrouvée brûlée un quart d'heure après la fusillade dans une commune voisine, à Villeneuve-le-Roi.
Un homme est mort et plusieurs autres ont été très grièvement blessés par balles ce midi par des tireurs devant et dans un bar d'Orly-ville.
Arrivé peu après 20 heures sur les lieux du drame, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a dénoncé un règlement de comptes "inacceptable, insupportable", assimilant le trafic de drogue et en particulier le trafic de cannabis à une "gangrène" qui "corrompt une partie de la jeunesse".
Selon les premiers éléments de l'enquête, la personne décédée est un ouvrier qui travaillait sur un chantier voisin et déjeunait à l'intérieur du bar, ont indiqué des sources proches de l'enquête. Un de ses collègues a été blessé et se trouve dans un état très grave, selon une source policière.
Parmi les autres victimes, certaines sont connues des services de police, notamment pour des affaires de stupéfiants, a indiqué une autre source policière. Le nombre de blessés variait selon les sources, entre quatre et six.
La procureur de Créteil, Nathalie Bécache, a évoqué la piste d'un "règlement de comptes". "On est sur un homicide en bande organisée", a-t-elle déclaré sur place. Lire la suite...

Contre les biens mal acquis : la réutilisation des biens confisqués


Une filière nigériane de proxénétisme démantelée à Strasbourg

Voir "Xeno" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Un réseau nigérian de prostitution démantelé
Neuf ressortissants nigérians, membres présumés d’un réseau d’immigration irrégulière et de prostitution, ont été interpellés hier à Strasbourg par la Police aux frontières (PAF) du Bas-Rhin.
Ils sont soupçonnés d’avoir organisé la prostitution dans l’agglomération strasbourgeoise de plusieurs dizaines de femmes nigérianes, qu’ils faisaient entrer irrégulièrement sur le territoire.
Les interpellations ont été menées par la PAF du Bas-Rhin et l’Office central pour la répression de la traite des êtres humains de la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ).
L’enquête, qui a duré plus de deux ans, était diligentée dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par la Jirs de Nancy, juridiction spécialisée dans la lutte contre le crime organisé.

Selon les enquêteurs, les prostituées entraient en Europe sous de fausses identités et y sollicitaient l’asile politique à partir d’identités fantaisistes et de faux actes de naissance, réalisés à Strasbourg par l’un des mis en cause interpellés. Lire la suite...


Une économie mafieuse et très porteuse

Voir "crime, trafic et réseaux" de Koutouzis et Perez
La prostitution trés diffuse sur le territoire
La prostitution est devenue un marché économique « très porteur », dénonce dans son rapport annuel la Fondation Scelles.
Selon Exploitation sexuelle : prostitution et crime organisé, qui fait un bilan de la prostitution dans 54 pays, les proxénètes ont organisé la traite « sur un modèle capitaliste exemplaire ».
Démantèlement d’un réseau de proxénétisme roumain en Espagne, procès aux Émirats arabes unis de trafiquants de femmes du Bangladesh, condamnation d’un chef de réseau russe en Finlande, démantèlement d’un réseau chinois exploitant des Thaïlandaises en Australie : « On a une sorte de grand marché où la mainmise du crime organisé est particulièrement frappante », remarque Yves Charpenel, président de la Fondation Scelles.
En France, où 80 % des prostituées sont étrangères, le démantèlement d’une quarantaine de réseaux criminels en 2011, à Paris, Caen, Bordeaux ou Strasbourg, a permis de découvrir des victimes colombiennes, chinoises, équatoriennes, nigérianes, roumaines…

150 000 euros par victime de la traite
Les victimes de la traite « sont produites à peu de frais dans des pays pauvres et/ou en proie aux conflits armés ou aux guerres civiles, et importées sur les marchés les plus porteurs en termes de marge réalisée », note le document.
« Achetées parfois seulement quelques euros », elles rapportent « une moyenne de 150 000 euros net par an dans les pays occidentaux », insiste la Fondation.
« Si on multiplie ce chiffre par 2,5 millions, qui est l’estimation de l’Onu sur le nombre de victimes de la traite des êtres humains (dont 85 % victimes d’exploitations sexuelles), ça commence à faire de l’argent, en ne parlant que de prostitution en réseau », note M. Charpenel.
Un chiffre sous-évalué, par rapport aux 40 à 42 millions de personnes touchées par la prostitution dans le monde, selon Scelles. En savoir plus...

Contre les biens mal acquis : la réutilisation des biens confisqués


mercredi 21 novembre 2012

Un chef d'entreprise du BTP assassiné en Corse


Voir "solution" dans le petit dictionnaire énervé de la mafiaNouvel assassinat au lieu dit Prunete, sur la commune de Cervione, dans la micro région de la Costa Verde à une quarantaine de kilomètres au Sud de Bastia. Le 18ème depuis le début de l'année en Corse, le 5ème en 5 semaines dans l'île.

Victor Ribeiro, 45 ans, a été pris pour cible à la mi-journée, par plusieurs hommes cagoulés alors qu'il se trouvait à bord de son véhicule. Ces derniers ont ouvert le feu sur leur victime après lui avoir barré la route, le tuant sur le coup de plusieurs décharges de chevrotines. La femme et l'enfant de Victor Ribeiro, avec qui il avait partagé son déjeuner dans un restaurant du bord de mer, auraient été témoins de la scène.

Voir "solutions" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Victor Ribeiro était connu dans la plaine orientale où il dirigeait une entreprise de BTP. Son activité l'avait amené à s'associer ponctuellement à Charles Philippe Paoli, promoteur immobilier dans la même région, présenté comme un lieutenant du leader nationaliste Charles Pieri, et lui aussi abattu le 28 juin 2011 à Folelli, à quelques kilomètres au Nord de Moriani. L'assassinat de Paoli avait entrainé une réaction du FLNC qui avait revendiqué l'élimination de Christian Leoni membre présumé de la brise de mer accusé d'avoir commandité la mort de Paoli, abattu à Moriani le 28 octobre 2011.

Ce nouvel assassinat, intervient quelques jours seulement après la visite éclair des ministres de la Justice et de l'intérieur qui étaient venu réaffirmer l'autorité de l'Etat en Corse. Un message auquel ne semblent pas avoir été très sensibles les bourreaux de Victor Ribeiro. La suite 

Voir cette vidéo avec des produits faits par des coopératives sociales et solidaires sur des terres confisquées à la mafia :

mardi 20 novembre 2012

Soirée de la mafia dans les médias

De « la mafia de Calabraise » à la confiscation... puis la restitution...

 Mercredi 21 novembre à 20h 

chez Ethicando 

6, rue de la Grange aux Belles 75010 Paris
Métro : Jacques Bonsergent

Voir "réutilisation" dans le petit dictionnaire énervé de la mafiaEthicando et FLARE France vous invitent à découvrir le reportage « ‘Ndrangheta : la mafia de Calabraise » diffusé par France 2. Suivi d'un débat en présence de Lionel Feuerstein journaliste et auteur du reportage, modéré par Fabrice Rizzoli auteur du « Petit dictionnaire énervé de la mafia ».

Ne ratez pas l’occasion de découvrir les coulisses d'une enquête  sur la mafia et l'Antimafia en Calabre, à San Remo et en France.
En dégustant des produits confisqués aux mafieux que vous découvrirez dans le reportage! 
Entrée gratuite
Consommations à partir de 4 euros
Le restaurant sera ouvert jusqu’à 23h

dimanche 18 novembre 2012

De "l'association mafieuse" à "l'association criminelle"

Voir "Association mafieuse" dnas le petit dictionnaire énervé de la mafia
Association contre association
NON! Contrairement à la pensée commune, l'association criminelle n'existe pas en droit français. Il existe l'association de malfaiteur, infraction connexe - fourre-tout judiciaire et la circonstance aggravante de "bande organisée". 
Sous l'égide de la commission parlementaire européenne antimafia, les pays de l'Union sont invités à mettre en place une "association criminelle" sur le modèle italien : on doit pouvoir être condamné pour le seul fait d'appartenir à une association criminelle (utilisant la violence, la loi du silence pour faire du business) et les biens des membres de l'association et de leurs complices doivent être confisqués (cf. Petit dictionnaire énervé de la mafia ou la revue du Syndicat de la magistrature.

Art. 416-bis. Associazione di tipo mafioso, de l’association de type mafieux traduit par Mario Vaudano

"Quiconque fait partie d’une association de type mafieux composée de trois personnes ou plus est puni de l’emprisonnement de 7 à 12 ans.

Quiconque promeut, dirige ou organise l’association est puni, pour ce seul fait, de l’emprisonnement de 9 à 14 ans.

L’association est considéré comme de type mafieux si ceux qui en font partie utilisent la force d’intimidation du lien associatif et de l’assujettissement et de l’omerta qui en dérivent, (c’est cumulatif) pour commettre des délits ou crimes, ou pour acquérir de manière directe et indirecte la gestion ou le contrôle d’activités économiques, de concessions, d’autorisations, de marchés et de services publics ou pour obtenir des profits ou des avantages injustifiés pour eux-mêmes ou pour autrui, ou pour empêcher ou entraver le libre exercice du vote, ou pour obtenir des votes pour eux-mêmes ou pour autrui à l’occasion des consultations électorales.

Si l’association est armée, la peine d’emprisonnement de 9 à 15 ans s’applique dans le cas prévus par le premier alinéa et la peine de 12 à 24 ans dans le cas du deuxième alinéa (c'est-à-dire 9 à 15 pour les simples associés et de 12 a 24 pour les chefs et organisateurs)

Est considérée comme armée l’association dont les participants ont à leur disposition, pour la réalisation des objectifs de l’association, des armes ou des explosifs, même cachés ou tenus en dépôt.

Si les activités économiques dont  les associés veulent  prendre ou  maintenir / conserver le contrôle sont financées en tout ou partie par le prix, le produit ou le profit de délits ou crimes, les peines prévues dans les alinéas précédents sont augmentées d’un tiers à la moitié  (c'est-à-dire,sont aggravée mais il faut  toujours prouver l’existence de cette volonté ce qui se fait dans la pratique par les témoignages, les écoutes téléphoniques )

En cas de condamnation, est obligatoire la confiscation des choses qui ont servi ou ont été destinées à commettre l’infraction et des choses qui en sont le prix, le produit, le profit ou qui en constituent l’emploi (on parle alors de confiscation par équivalence

Les dispositions du présent article s’appliquent aussi à la camorra à la ‘ndrangheta et à toutes les autres associations, quelle que soit leur dénomination locale, même étrangères, qui, utilisant la force d’intimidation du lien associatif, poursuivent des buts qui correspondent à ceux des associations de type mafieux".

Il ne manque plus que de l'appliquer au grand banditisme français

mercredi 14 novembre 2012

Le président de la chambre de commerce de la Corse du Sud abattu.

Voir Antimafia dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Ce soir, peu avant 19h, un homme d'une soixante d'années, a été exécuté par un tueur au visage vraisemblablement grimé, alors qu'il se trouvait dans son magasin de prêt à porter de la rue Fesch, dans le centre historique d'Ajaccio. La victime, la 17ème en Corse depuis le début de l'année, n'est autre que Jacques Nacer, le président de la chambre de commerce de Corse du Sud, personnage très connu dans l'île.

Ce nouvel homicide intervient un mois seulement après le retentissant assassinat d'Antoine Sollacaro, ancien bâtonnier du barreau d'Ajaccio. Si aucun élément ne nous permet actuellement de lier les deux affaires, nous relèverons cependant le fait que les deux victimes appartenaient toutes deux à l'entourage d'Alain Orsoni, ancien leader du MPA et de son bras armé le FLNC canal habituel. Orsoni préside actuellement l'A.C.Ajaccio, club de football professionnel évoluant en ligue 1 et dont Jacques Nacer était dirigeant à l'instar d'Antoine Sollacaro mais encore d'Antoine Nivaggioni, ancien patron de la SMS, société de sécurité ayant défrayé la chronique judiciaire au cours de ces dernières années et lui aussi assassiné à Ajaccio en octobre 2010. 
Voir "France" dans le petit dictionnaire énervé de la mafiaL'affaire dite de la SMS avait d'ailleurs indirectement permis à Jacques Nacer d'être élu président de la chambre de commerce et d'industrie de Corse du Sud, en lieu et place de Raymond Ceccaldi, ayant du quitter ses fonctions en raison d'une mise en examen dans cette même affaire pour favoritisme notamment.

Ce nouvel assassinat fait d'ores et déjà grand bruit dans l'île mais également en France continentale, le chef de l'Etat François Hollande ayant réagi peu après 20h afin de réclamer que la police et la justice établissent au plus vite les causes de ce nouveau drame. Les ministres de la Justice et de l'Intérieur, Christiane Taubira et Manuel Valls, qui étaient attendus en Corse avant la fin du mois afin de présenter le plan du gouvernement en vue de réduire la criminalité organisée dans l'île, ont annoncé dans la soirée qu'ils se précipitaient leur arrivée dans l'île en raison de son actualité et serait demain, jeudi 15 novembre à Ajaccio. 

Une tâche qui s'annonce pour le moins ardue quand on connait le climat extrêmement pesant régnant sur une île détentrice du record, peu enviable, d'Europe de mort violente par habitant. La Suite
 

Voir cette vidéo avec des produits faits par des coopératives sociales et solidaires sur des terres confisquées à la mafia :

jeudi 8 novembre 2012

Paris : des kalachnikov et des explosifs découverts dans un appartement

Voir "France" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
XVI ème arrondissement....
Des fusils d’assaut en parfait état de marche, des munitions en pagaille, plusieurs kilos d’explosifs et des détonateurs... Les enquêteurs de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) ont réalisé une impressionnante saisie, ce mercredi 7 novembre, en investissant l’appartement d’un homme, recherché depuis plusieurs années après avoir été condamné à huit ans de prison pour trafic de stupéfiants à                              
Paris.
Au cours de la perquisition du logement du fugitif, situé dans le XVIe arrondissement de la capitale, les enquêteurs de la brigade nationale de répression du banditisme et des trafics (BNRBT) ont mis la main sur quatre fusils d’assaut kalachnikov, cinq kilos d’explosifs, plusieurs détonateurs ainsi que des munitions. Ils ont également trouvé quelque 70.000 euros en liquide.

Le suspect, Mohammed B., 48 ans, également trouvé en possession de faux papiers, a aussitôt été placé en garde à vue dans les locaux de l’OCLCO à Nanterre (Hauts-de-Seine). Cet homme était sous le coup d’un mandat d’arrêt après avoir été condamné au mois de juillet 2005 dans une affaire de trafic d’héroïne... la suite.

Le caïd Gérald Gaben est toujours introuvable

Voir "cavale" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Gérald Gaben
Le caïd du Panier Gérald Gaben est toujours introuvable. En dépit des diverses recherches menées, la brigade des mandats de la Sûreté départementale n'a pas pour l'heure retrouvé la trace de cette figure du banditisme marseillais, âgée de 33 ans, qui devait réintégrer sa cellule de la maison d'arrêt des Baumettes dimanche soir.
L'homme avait obtenu une permission de sortie pour le week-end, alors qu'il était détenu dans le cadre d'une affaire d'extorsion de fonds. Sa non-réintégration est d'autant plus surprenante qu'il était libérable le 13 mars prochain et qu'une permission de sortie qui lui avait été précédemment accordée s'était bien passée.
Gérald Gaben jouit d'un casier judiciaire lourd de huit condamnations. A-t-il fait une mauvaise rencontre lors de sa sortie de prison ? Ou bien a-t-il sciemment décidé de ne pas réintégrer les Baumettes, ce qui, du coup, mettrait en péril sa libération conditionnelle ? La police enquête. La suite

Affaire Guérini : des peines de prison ferme dans le volet "Queyras"

Voir "France" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Alexandre Guerini lors de sa mise en examen
Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné ce matin à des peines de prison les six personnes qui étaient poursuivies dans le dossier "Queyras Environnement", un des volets de l'affaire Guérini. Ce volet porte sur une fraude aux déchets commise sur la décharge de La Ciotat qu'exploite la SMAE (une des sociétés d'Alexandre Guérini), dans des déchetteries et dans un centre de tri dépendant de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole et de l'Agglo d'Aubagne.
Les peines les plus lourdes concernent Éric Pascal, P.-d.g. de Queyras et proche d'Alexandre Guérini, et Pascal Itrac, un cadre de la société : le premier a été condamné à quatre ans de prison dont un avec sursis et 50.000 euros d'amende, le deuxième récoltant 3 ans de prison dont deux avec sursis et 20.000 euros d'amende. Les quatre autres prévenus, un salarié de Queyras et trois agents des déchetteries de MPM, ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et à des amendes. En savoir plus...

Contre les biens mal acquis : la réutilisation des biens confisqués
ou Contre le crime organisé : pour une confiscation-redistribution


mercredi 7 novembre 2012

Milan : festival des biens confisquées


« Croire que les mafias ne puissent pas exister à Milan est une sottise tragique. Il faut clore l’époque où Milan faisait semblant de rien, tout en croyant qu’il n’était pas touché par la présence de la criminalité organisée. » 

Voir "confiscation et utilisation" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Appartement confisqué à disposition de la mairie de Milan
C’est par ces mots que l’adjoint au maire pour les politiques sociales de la ville de Milan a annoncé le premier festival des biens confisqués aux mafias, organisé en collaboration avec l’association Libera et l’agence nationale pour l’administration et la destination des biens saisis et confisqués à la criminalité organisée (ANBSC cf.Les biens confisqués en Italie).
Pendant les trois jours du festival, 19 immeubles confisqués seront ouverts au public pour témoigner l’engagement de la ville de Milan dans la restitution aux citoyens des biens confisqués aux mafias. Ces immeubles – appartements et locaux commerciaux jadis utilisés par les mafias pour le trafic de stupéfiants, le blanchiment d’argent, l’usure, l’exploitation de la prostitution et autres activités illégales – sont désormais gérés par des associations à fins sociales, qui s’occupent entre autres de personnes avec des handicaps, adolescents en difficulté, détenus et ex détenus, personnes ayant des dépendances, femmes victimes d’exploitation sexuelle, personnes âgées (la liste complète pour Milan CLICCA).
Ce sera de plus l’occasion pour discuter et participer à de nombreuses initiatives culturelles : au programme, 90 événements – musique, cinéma et théâtre, expositions, débats et présentations de livres, ainsi que des spectacles et des visites guidées pour les enfants.
A quand en France comme porposé dans ce document Contre le crime organisé : pour une confiscation-redistribution ou cette vidéo? 

mardi 6 novembre 2012

Verdict du procès pour trafic de faux billets

Voir "Xeno" dans le petit dictionnaire énervé de la mafia
Procès d'un vaste trafic de faux billets
Le procès d'un trafic de faux billets d'euros, sur fond de mafias italienne et russophone, s'est achevé par des condamnations devant le tribunal correctionnel de Nice (Alpes-Maritimes) .

Le réseau avait été découvert, par hasard fin 2010, lors d'écoutes téléphoniques mises en place par les policiers qui enquêtaient sur une affaire de proxénétisme aggravé. En quelques mois, les investigations avaient pu déterminer qu'un trafic de faux billets était organisé par plusieurs personnes de la communauté arménienne vivant à Nice et Menton et présumées liés à des réseaux mafieux. Les premières arrestations étaient opérées lors d'une transaction à Menton, le 2 mars 2011.

Un père et son fils, "Roubo" et "Garen", sont notamment soupçonnés d'être au coeur du trafic qui concernait principalement des petites coupures de 10, 20 et 50 euros, selon l'accusation. Les deux individus seraient les principaux intermédiaires entre leurs clients et le fournisseur présumé de faux billets, un Franco-Italien fiché comme membre de la camorra, sous le coup d'un mandat d'arrêt en Italie et qui serait secondé lui aussi par son fils. Les faux billets, achetés en moyenne trois fois moins cher que leur vraie valeur, étaient écoulés, par le biais d'autres intermédiaires de la communauté arménienne sur la Côte-d'Azur mais aussi dans la région lyonnaise ainsi qu'en Belgique et en Allemagne. Certains suspects ont reconnu des transactions pouvant aller jusqu'à 20.000/30.000 euros, d'autres réfutent totalement leur implication dans ce dossier. Le montant du trafic est estimé à plusieurs dizaines de milliers d'euros en faux billets. En savoir plus...